Vous souhaitez vous constituer un patrimoine ? Pour vous l’éthique et les enjeux de durabilité ne sont pas optionnels mais vous ne savez pas par où commencer ? Pourquoi ne pas investir dans un ETF (exchange traded fund) ?

Pourquoi un ETF ?

Quand on est étudiant ou jeune actif et qu’on souhaite investir on est souvent confronté à deux problématiques : la diversification de ses actifs et/ou la barrière à l’entrée que peut constituer les frais de gestion des différents fonds d’investissement (surtout quand on a peu d’épargne).

Le choix d’un ETF semble faire le compromis intéressant entre ces deux problématiques. En investissant dans un ETF vous serez exposé à la performance d’un grand nombre d’actions et obligations tout en souscrivant à un seul produit financier. Comme les ETF sont gérés « passivement » les coûts de gestions et par conséquent vos frais de gestion seront normalement moindres que pour la souscription à un fonds géré activement. Mais avant tout – qu’est-ce qu’un ETF ?

Le fonctionnement d’un ETF

Un ETF a pour objectif de répliquer la performance d’un indice donné comme l’index « MSCI World leaders ». Ces indices peuvent être construits pour une exposition à unezone géographique précise comme avec le CAC 40, un certain niveau de capitalisation (small cap, mid cap, leaders), ou des indices liés à des thématiques ou secteurs particuliers comme le « World Water index ». Quand on parle d’ETF on parle aussi de gestion dite passive, mais dans quelle mesure l’est-elle ? Et pourquoi c’est important ?

On distingue les ETF à réplication physique des ETF à réplication synthétique. Dans le cadre d’une réplication physique le gestionnaire du fonds investi directement dans les actions et/obligations composants l’indice avec pour objectif de répliquer plus ou moins fidèlement la performance de l’indice. Le gestionnaire suit la performance de l’indice à la hausse comme à la baisse occasionnant ainsi à la fois des frais de transactions et un « tracking error ». Plus le « tracking error » et faible plus l’ETF est proche de la performance de l’indice mais souvent au prix de frais plus importants, toutes choses étant égales, et inversement si le « tracking error » est élevé ».

Un ETF à réplication synthétique a recours à un montage financier comportant des produits dérivés, les « total return swaps ». Ces swaps permettent à l’ETF de s’exposer à la performance d’un produit financier sans investir directement dans celui-ci avec l’aide d’un agenceur comme un banque. C’est la banque qui achète et deviens propriétaire du produit cible tandis que le fonds investi dans un « collatéral » à la performance similaire.

Une réplication synthétique comporte plusieurs avantages. Elle permet de répliquer la performance d’un fonds sans « tracking error » à moindre couts, ainsi que diminuer l’exposition à certains risques comme celui de liquidité et de change lorsque l’indice est composé de produits peu liquides ou dans des devises étrangères. Vous souhaitez investir dans un ETF répliquant l’indice « MSCI America » tout en étant éligible au PEA ? Eh bien, avec un ETF synthétique c’est possible.

La contrepartie de l’usage des ETF

Cependant il faut noter en plus du risque et des controverses liées à l’usage des « total return swaps » d’autres problèmes éthiques. Si la politique ISR de l’indice peut répondre à vos exigences morales quelle est votre garantie que le collatéral choisi par le gestionnaire entre dans votre cahier des charges ? Il faut noter cependant que la valeur des Swaps pour les ETF commercialisés en Europe ne peuvent pas dépasser 10%.

Greenfi vous propose de découvrir quelques ETF physiques durables à titre d’information et en aucun cas dans le but d’en faire la promotion :

1- Lyxor MSCI EMU ESG Trend Leaders

Cet ETF physique réplique la performance de l’indice « MSCI EMU Select ESG Rating and Trend Leaders ». En investissant dans cet ETF vous serez exposé à des actions d’entreprises européennes sélectionnées pour leurs bonnes pratiques ESG. Le fonds applique un filtre de sélection best-in-class ainsi en plus d’un filtre d’exclusion des émetteurs impliqués dans des secteurs controversés comme le tabac, l’alcool, et l’armement. Le fonds est éligible au PEA et possède le label ISR français. Avec des frais courants annuels de 0.18% et une performance YTD (year to date) de 12.7%. Bref un un bon choix pour un premier pas dans le monde des ETF durables.

2- Rize Sustainable future of food

ETF à réplication physique orienté sur le secteur de l’alimentation durable, « Rize sustainable future of food » réplique la performance de l’indice « Foxberry Tematica Research Sustainable Future of Food Index ». L’ETF fait le pari sur des trends de long terme comme l’innovation dans les emballages, la plus grande résilience des chaînes d’approvisionnement, vis-à-vis des produits biocides, fertilisants polluants, viande végétale et de synthèse, etc., ainsi l’ETF répond pas moins à 9 des ODD fixés par l’ONU. Les coûts de gestions sont à 0.45% et la performance annuelle cumulée de l’indice sur 5 ans au 31 juillet 2020 de 51%.

3- L&G Battery Value-Chain

L’ETF « L&G Battery Value-Chain » réplique physiquement la performance de « Solactive Battery Value-Chain ». Avec cet ETF vous vous exposez à une composante critique de la transition écologique : les batteries. Pour résoudre les problèmes d’intermittence intrinsèques à la captation d’énergies renouvelables actuelles : solaire, vent, etc., les batteries sont en position de leadership face à la solution de stockage hydrogène. Le fonds investi dans la chaine de valeur nécessaire à leur production : le minage des métaux rares et de transition, les entreprises développant des technologies de stockage électro-chimiques et des batteries. En plus des nombreuses précautions vis-à-vis des risques financiers le fonds d’appuie sur une analyse de sélection ESG afin d’investir dans les entreprises les plus vertueuses ayant un fort potentiel sur le long-terme. Le fonds inscrit une performance annualisée de 26.41% sur 3 ans a compté du 30 avril 2021. Les frais de gestion annuels sont fixés à 0.49%.

4- BNP Paribas Low Carbon 100 Europe PAB®

L’ETF « Low Carbon 100 Europe PAB® » est un ETF bénéficiant du label ISR français et cherche à répliquer la performance de l’indice éponyme. L’indice en plus d’appliquer une sélection ESG best-in-class et d’exclusion des entreprises impliqués dans des secteurs controversées ou non éthiques intègre une stratégie de décarbonation ambitieuse en accord avec les objectifs climatiques fixés par l’accord de Paris visant limiter le réchauffement climatique en dessous des 2°C. Le fonds s’est en effet fixé un objectif de réduction de son intensité carbone de -50% par rapport à l’univers d’investissement de l’indice parent ainsi qu’une réduction de l’intensité carbone annuelle de l’indice d’au moins 7%. Le fonds applique également une stratégie de stock picking en incluant 15 entreprises vertes dont le chiffre d’affaires est dérivé à au moins 50% de la chaîne de valeur des technologies vertes. Les frais courants sont fixés à 0.30% et la performance annualisée sur 10 ans est de 8.27%.

Évidemment il existe un grand nombres d’autres ETF sur d’autres thématiques d’avenir comme l’énergie, les transports, les infrastructures, la santé, l’éducation, la microfinance ou bien sur des zones géographiques précises. Le choix de votre ETF dépendra en fin de compte de votre ADN en tant qu’investisseur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.